Les études durent cinq ans au total (dont deux ans de cycle préparatoire-Polytech INGENIEUR) et débouchent sur un diplôme d’ingénieur (conférant également le grade de master).

Les filières offertes:

Génie civil, Mécatronique, Robotique, Hygiène-sûreté-sécurité industrielle et Génie énergétique

GÉNIE
CIVIL

Concevoir, construire et réhabiliter les édifices, les infrastructures et les ouvrages d’art essentiels aux activités des hommes sont les missions de l’ingénieur génie civil. Une analyse sur le terrain lui permet de faire les relevés topographiques et géologiques qui détermineront la faisabilité du projet ainsi que les méthodes et matériaux les plus adéquats pour le mener à bien en assurant la sécurité des populations et la pérennité de l’édifice. L’Ingénieur génie civil se charge alors des calculs et simulations, de l’appel d’offres et de la sélection des sous-traitants. Il examine les plans et les modifie si nécessaire. C’est lui qui supervise la réalisation des travaux de leur début à leur aboutissement. Il veille au respect des normes et des réglementations, en étant particulièrement attentif à la sécurité des ouvriers et du public. Il s’assure également que l’avancée des travaux corresponde aux échéanciers et rédige les comptes rendus destinés au maître d’ouvrage. Le rôle de l’ingénieur génie civil s’étend aux opérations de maintenance et de réparation des ouvrages existants.

GÉNIE
ÉNERGÉTIQUE

L’ingénieur en énergie intervient dans tous les domaines de l’efficacité énergétique, de la conception aux rénovations, en passant par la gestion et la concertation avec les propriétaires et riverains du projet, les élus locaux et les administrations. A ceux-ci s’ajoutent la maintenance et les relations utilisateurs, le tout en appliquant les méthodes de la qualité et en respectant les contraintes environnementales. Ensuite, ces missions varient selon le type d’ingénieurs. 

L’ingénieur en énergie électrique est responsable de la conduite et du contrôle des différentes phases d’études, d’implantation, d’exploitation et de maintenance des installations et des équipements électriques (courant fort, courant faible).

L’ingénieur gaz cumule des missions diversifiées : contrôle des canalisations, vérification des circuits électriques, sécurité du réseau, respect des normes en vigueur.

L’ingénieur en énergie solaire travaille à la conception et au suivi d’installations photovoltaïques, qui transforment la lumière du soleil en chaleur. Il fait aussi de la recherche/développement pour améliorer ces dispositifs et en mettre au point de nouveaux. 

L’ingénieur en énergie éolienne intervient à chaque étape préliminaire nécessaire au développement d’un projet éolien : choix du site d’implantation, étude de faisabilité du projet, obtention du permis de construire…

ROBOTIQUE

L’ingénieur en robotique peut travailler sur deux facettes de la conception d’un robot : la mécanique et l’automatisation.
Il en concevra également pour l’industrie automobile.
Il est également possible qu’un ingénieur se penche sur la modification de robots existants en vue d’en améliorer les performances.
C’est un ingénieur en automatismes qui fait dialoguer les machines et les automates, par exemple, pour robotiser un atelier de peinture automobile ou installer une ligne automatisée de fabrication de yaourts. Après une analyse très précise des opérations à effectuer (approvisionnement, fabrication, stockage), il définit l’architecture générale de la machine ou de la ligne de production qui sera entièrement automatisée.

MECATRONIQUE

L’ingénieur Mécatronique spécialisé dans les systèmes mécatroniques et dans leur intégration.
Un système mécatronique a pour finalité une action physique réalisée par un mécanisme. Ces systèmes, pour répondre à la complexité croissante des actions, intègrent intimement trois technologies dès la conception : la mécanique, l’électronique et l’informatique.

L’apprentissage professionnel permet d’assimiler le processus d’intégration qui est une démarche rigoureuse. Les apprentis ingénieurs apprennent ainsi à s’adapter à la réalité draconienne des contraintes industrielles agissant sur un projet mécatronique.

À NDI SAMBA POLYTECH, l’apprenti ingénieur suit sa formation en accompagnement parfaite (enseignants et laboratoires) de l’Ecole Nationale Supérieure de Douala.

HYGIÈNE, SÛRETÉ & SÉCURITÉ
INDUSTRIELLE

L’ingénieur sûreté est garant des études et des analyses destinées à la démonstration et à l’évaluation de la sûreté ou de la fiabilité-maintenabilité-disponibilité-sécurité (FMDS) d’installations industrielles. Il mène donc des analyses de risques, élabore et rédige des études de sûreté afin de mettre à jour le référentiel sûreté.
L’ingénieur sûreté surveille également le respect des principes de sûreté lors de l’exécution, il met en oeuvre et développe la méthodologie des études de sûreté réglementaire pour les installations industrielles.
Ses qualités : Au-delà de sa capacité d’analyse et de son sens critique, ses qualités relationnelles facilitent ses échanges avec les autorités de sûreté et les autres intervenants du projet. Maîtrise impérative de l’anglais et 3e langue souhaitée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s